Barre de navigation

La soirée de mariage
Samedi 9 septembre 1998

 

Vous pouvez cliquer sur les photos qui figurent ci-dessous pour les ouvrir, agrandies, dans une nouvelle fenêtre afin de mieux voir les détails.


Avec les parents


Avec la famille

Nous voilà au château de la Motte-Fenelon pour le vin d'honneur... qui a commencé par la série de photos avec la famille, les amis et tous les invités qui souhaitaient immortaliser cette journée. Avec toutes ces photos, nous n'avons presque pas eu le temps de goûter le champagne. Quelle misère ! Enfin, nous nous sommes bien amusés. Avec le beau temps par dessus le marché. Tous les photographes ont été comblés : nous avons bien posé. Les photos furent réussies. Nous en avons même quelques unes que nous ne pouvons montrer...


Avec les parrains et marraine


Avec les frères et soeurs

Après quoi, vers 20 heures, nous sommes passés à table. Le menu servi fut celui prévu. Nous nous sommes régalés, et vous aussi, nous l'espérons. Comme nous avions prévu de placer des appareils photo jetables sur les tables à la disposition de tous, nous nous retrouvons aujourd'hui avec une superbe collection de plus de 700 photos. Toutes numérisées. Certaines illustrent les pages de ce site. Pour les autres, nous avons gravé un CD-Rom.

Et côté animations, nous avons été servis. Entre la famille et les amis, nous n'avons guère chômé durant la soirée. Mais on a bien aimé ce que vous aviez tous contribué à nous faire : passer une bonne soirée.

La Marseillaise des mariés

Allons enfants d'la gourmandise
Le jour des noces est arrivé
C'est pour nous que la table est mise
Et que tout est bien préparé (bis)
Entendez-vous les cuisinières
Préparer la salad' , le gâteau
Ma foi, nous serions bien nigauds
De leur faire une mauvaise mine
A table, les amis
A tous, bon appétit
Mangeons, buvons, à la santé
De nos deux mariés.

Cela a commencé par "La Marseillaise" avec des paroles légèrement transformées pour l'occasion... puis nous avons fait un petit discours d'accueil pour vous remercier d'être venus nous supporter.


"La Marseillaise"

Après quoi, nous avons été convoqués pour un karaoké. Enfin, ce coup-là, on s'y attendait. Anne WELTI nous avait prévenu. Ce qui nous a semblé difficile fut de choisir un titre. Et puis finalement, nous nous sommes fixés sur "La dernière séance" de Eddy Mitchell, car c'est peut-être le seul titre que nous nous sentions capables de chanter pas trop mal. Je ne sais pas ce que cela a donné depuis la salle, mais je crois qu'on s'en est tiré avec les horreurs honneurs. D'ailleurs, nous n'avons pas été les seuls à chanter... Jean-Claude et Monique nous ont sorti un pot-pourri de tout leur répertoire, et nos parents se sont "éclatés" sur "L'Auvergnat" de Georges Brassens.


Karaoké : "La dernière séance"

Et puis, il y avait aussi les animations en chansons... comme un remake de l'"Amérique" de Joe Dassin :

Mes amis cette fois c'est décidé
Je vais enfin me marier
Car il m'attend depuis que je suis née
Frédéric

Mais non, mais non, c'est pas du chiqué
On est tous là pour le confirmer
Celui qui va devoir me supporter
C'est Frédéric

Frédéric, Frédéric
Je le voulais et je l'ai eu
Frédéric, Frédéric
Il m'a choisi et c'est tant pis pour lui
Exit les commerciaux et musiciens que j'ai connus
Ils n'ont rien compris mais c'est pas eux que j'ai choisi
C'est Frédéric


Les parents chantent Brassens

Et même s'il n'est pas Ch'timi
Et qu'il ne connaît pas l'Berry
La Corse c'est le très beau pays
De Frédéric

Et puis tant pis s'il faut composer
avec PC, souris et kilo-octets
Car l'informatique le fait toujours bander
Frédéric

Frédéric, Frédéric
Je le voulais et je l'ai eu
Frédéric, Frédéric
Il m'a choisi et c'est tant pis pour lui
Fini les têtes à tête peinards avec Zébulon
A partir de maintenant c'est plus du tout la même chanson
C'est Frédéric

Frédéric, Frédéric
Je le voulais et je l'ai eu
Frédéric, Frédéric
Il m'a choisi et c'est tant pis pour lui
Frédéric !

On a aussi eu droit à une grille de mots-croisés géante dont voici les définitions. Si vous séchez, cliquez sur la grille pour faire apparaître la solution... que nous avions trouvée tous seuls !

DESTINS-CROISES

HORIZONTALEMENT : 1. Très prévoyant il a mis son écharpe le 4 juillet. 2. Poème lyrique. Elle l'a fait quand il lui a demandé sa main. 3. Oui. Malheureusement ils se le sont dit. Conjonction de coordination. 4. Pronom. Son plus gros défaut (à Lui). 5. On le lui souhaite bientôt plein (à Elle). 6. Pour parvenir au 5 horizontal il devra le faire. S'il l'était resté on aurait dû le supporter des années. 7. Préposition. Quand elle rit elle n'en a pas besoin. 8. Ecrivain aux histoires extraordinaires. 9. On a bien cru qu'il ferait sa vie avec lui. 10. Chez les Valery il a tendance à se dégarnir. Travaux dirigés.

VERTICALEMENT : A. Nous ferons tout pour que la fête le soit. Nous espérons qu'ils en fêteront les noces. B. Ce serait un comble que nos mariés le deviennent. C. Il y enseigne. Pronom personnel inversé. Remplaçant du ShowView. D. C'est dans le tempérament du marié. E. Il en a un gros comme ça sans "H". Il y enseignera peut-être. F. Adjectif possessif. Ils en ont un pour faire leurs preuves. G. On leur en a délivré un "en montant" vers le bonheur. Note. Règle. H. Voyelles. Etat dans lequel il était quand il lui demanda sa main. I. Qui ... dîne (dans le désordre). Emblème des pharaons. Do. J. Ils vont s'en prendre une ce soir (en montant). Le jour de ses trente ans il a décidé de ne plus l'être.

Une deuxième chanson un peu plus tard :

A Gouzeaucourt se sont mariés,
Il y a quelques bonnes années,
Le beau Jules et sa p'tite Olga,
Des fleurs plein les bras.
Une belle famille, ils ont fondée,
Trois beaux enfants sont arrivés :
Monique, Jean-Claude et puis Nicole
Ont pris leurs envols !

C'est encore dans ce beau village,
Que Nicole épousa François,
Après avoir tous deux appris
Les soin des caries.
A ne pas se faire mordr' les doigts,
Lorsqu'on installe des plombages,
Et surtout à les retirer,
Quand c'est terminé !!!


La table des mariés

C'est sur les bancs d'la faculté,
Qu'ils rencontrèrent Jean-Claude et Michelle,
Puis leurs bébés sont arrivés :
Fred et Isabelle.
Ils ne s'étaient jamais doutés,
Qu'un jour ils nous rassembleraient,
Dans ce château pour faire la fête :
Ca c'est vraiment chouette !

34 ans ont passés ensuite,
Les bébés ont grandi un peu vite !
Ils se connaissaient un p'tit peu,
Mais rien de sérieux !
Puis la foudre les a frappés,
Ils ont voulu se fiancer,
Beaucoup de monde était surpris,
Les "3 suisses"
(1) aussi !

(1) En référence au texte du deuxième paragraphe de la page d'accueil de ce site...

Pour la famille des Revallier,
Ils n'ont pas eu à hésiter :
Gouzeaucourt était la cité
Toute désignée !
Dans l'église ils se marieraient
Tout comme l'avaient fait leurs aînés.
C'était pour eux un grand projet,
Une belle idée !

Ce fut soudain l'épidémie,
Dans la famille des Valery,
Trois mariages sur la même année;
Fallait assurer !!
Ils se sont bien organisés
Un seul chapeau
(2), c'était parfait !
De toute façon pour leurs enfants
Ils étaient contents !

(2) En référence au texte de la page du trombinoscope...

Pour ne pas perdre d'invités,
Sur les chemins du Cambrésis,
Fred a créé un site branché,
Fait de beaux croquis.
Zébulon a pris du galon,
Il est même devenu vedette,
Puisqu'on le voit sur internet
Manger son "Ron-Ron" !!

(3) Chose promise...

C'est enfin grace à cette chanson
Qu'on veut leur dire sans façon
Tout le bonheur qu'on leur souhaite
Après cette fête !
Que leur amour dure toujours,
Qu'il se renforce chaque jour,
Et que sur internet bientôt
On clique sur "Berceau"
(3)

Puis nous avons eu le droit à "Tournez manège !" avec des questions personnalisées. Rien que pour le faire exprès. On s'en est bien sortis... nos réponses sont en rouge. Si aucun choix n'est en rouge, c'est que nous avions répondu : "Aucune réponse ne convient !"

QUESTIONS D'ISABELLE A FREDERIC  
1. Que fais-tu pour séduire une femme ?
- Tu sors en boîte avec elle et tu danses toute la nuit.
- Tu la fais boire.
- Tu uses de ton sex-appeal

2.

Tu pars seul sur une île déserte, qu'emportes-tu ?
- Une belle femme
- Un ordinateur
- Ta mère
- Une crème solaire

3.

Quelle est la première chose que tu fais en te levant le matin ?
- Tu te rues vers les toilettes
- Tu allumes ton cigare
- Tu te recouches

4.

De quel héros te sens-tu le plus proche ?
- Superman pour sa virilité
- Goldman pour son nez
- Waterman pour sa bonne mine
- Rothman pour le plaisir

5.

Une superbe femme te fait une queue de poisson. Que fais-tu ?
- Tu la tamponnes
- Tu la pourchasses
- Tu l'insultes

6.

Pendant l'amour es-tu plutôt ?
- Eléphant pour sa trompe
- Carpe pour son silence
- Kangourou pour son saut
- Tarzan pour son cri
QUESTIONS DE FREDERIC A ISABELLE
1. Es-tu plutôt ?
- Mère Theresa
- Cindy Crawford
- Tabata Cash
- Josiane Balasko

2.

Que penses-tu des chauves ?
- On dit qu'ils sont virils
- Ce sont des grands penseurs
- Ils devraient s'acheter une moumoute.

3.

Es-tu plutôt ?
- String
- Gaine-culotte

4.

Quel est ton type d'homme ?
- Schwarzeneger
- Darry Cowl
- Jacques Chazot
- Michel Galabru

5.

Es-tu plutôt ?
- Surgelés
- Conserves
- Bio
- Lenôtre

6.

Tu rentres un soir chez toi et tu trouves ton mari en compagnie d'une superbe créature. Que fais-tu ?
- Tu te joins à eux
- Tu t'empares d'un couteau pour lui sectionner la zigounette
- Tu vires le mari et tu gardes la femme

7.

Après l'amour es-tu plutôt ?
- Frigo
- Dodo
- Alcoolo
- Crado

Au vu de ses réponses, Isabelle, regrettes-tu d'avoir épousé Frédéric ?
Au vu de ses réponses, Frédéric, regrettes-tu d'avoir épousé Isabelle ?
Devant cette assemblée réunie, nous vous déclarons unis pour le PIRE ! ! ! ! ! !


Enfin, on s'est quand même vengés...


"Le p'tit quinquin"

On leur a fait chanter "Le p'tit quinquin". Ceux du Nord s'en sont bien sortis. Par contre, les Parisiens ont eu beaucoup, beaucoup de mal...


La table "La Restonica"

Après quoi, Isabelle et moi avons ouvert le bal. Vous souvenez-vous de la musique que nous avions choisie ?... C'était "I Will Always Love You" de Whitney Houston. Si, si, la musique de "Bodyguard" puisque je suis devenu le garde du corps attitré d'Isabelle ce jour-là (et vice-versa). La chanson fut interprétée par Anne WELTI et Frédérick BASILE. Nous avons commencé par danser seuls, mais heureusement, vous avez tous vite eu pitié de nous et nous avez rejoints sur la piste.


La pièce montée

Après deux bonnes heures de danse, alors que les paupières devenaient lourdes chez certains, la pièce montée est arrivée. Elle représentait un carrosse, précédé de quatre chevaux. Avec nos initiales sur les portières, s'il vous plaît !


La table "Le Golo"

Nous, on s'est régalés. Surtout moi, parce qu'Isabelle ne raffole pas de la nougatine. Mais, bon, tradition oblige, il fallait bien en passer par là !

Et puis est arrivé le moment du "Vivat Flamand". C'est une tradition selon laquelle à la fin d'un repas, les convives placent les personnes qui président sous un drap blanc en chantant une chanson à moitié en français, à moitié en latin et l'un des invités verse du Champagne sur le drap. Charmant, non ? On s'attendait à y passer. On se demandait quand, et lorsque nous avons été appelés, ça a presque été un soulagement. Nous nous sommes installés sous le drap soutenu par nos témoins, et c'est Pierre qui s'est chargé d'arroser la situation.


Vivat Flamand

Mais là, NOUS PROTESTONS ! car, en fait de Champagne, nous n'avons reçus que de l'eau minérale sur le crâne. AU VOLEUR ! On s'est mis aussitôt à rouiller. Pensez-donc : cet affreux liquide qui sert habituellement à laver la vaisselle et le linge ! beurk. Et nous avons les preuves : sur la photo ci-contre, on voit bien Pierre (cravate orange) tenant LA bouteille d'eau !

Enfin, à voir la mine réjouie de nos tortionnaires sur les photos, y'en a au moins qui en ont profité...

Et on a recommencé à danser, jusqu'à point d'heure. Enfin, si. Jusque vers deux-trois heures. Pierre et moi avons quitté en dernier la salle, laissant le soin aux serveurs de tout débarrasser. Ils ont dû y passer du temps. Peut-être même plus que moi... qui ai du chercher la voiture dans le parc. Et oui, les amis avaient réussi leur gag : avec la complicité du maître d'hôtel, ils avaient pénétré dans notre chambre, avaient piqué les clefs de l'auto, et l'avaient emmenée de l'autre côté du parc.


La chambre des mariés


Pas frais, le lendemain...

La nuit, courte, a été mise à profit pour... récupérer. Il n'y a qu'à voir notre mine au petit déjeuner le lendemain matin vers 10 heures 30.

Et voilà. Il ne restait plus qu'à retourner à la maison de Gouzeaucourt pour la journée de dimanche, puis à rentrer sur Paris. C'était fini... temporairement. De nouvelles aventures nous attendaient. Plus vite que nous l'espérions. Pour tout savoir, rendez-vous à la page... derrière ce lien.

Si parmi les photos figurant dans cette page, vous en trouvez une plaisante et souhaitez la recevoir, de même que pour l'une des 700 photos du mariage, contactez-nous. 


[Début de page] [Page d'accueil] [Plan du site]

[eMail] [Trombinoscope] [Plans d'accès] [Planning] [Logistique] [Tourisme] [La Gazette]
[Livre d'Or] [Divertissons-nous] [Mariage à la mairie] [Mariage à l'église] [La soiree] [Chloé] [Page d'accueil]